Skip to content

Promogest 7La Province de Liège est la première à avoir osé concilier deux mondes que tout opposait : tout, sauf le consommateur !

Que ce soit par philosophie, par souci de protéger l’environnement, en guise de soutien au labeur des producteurs locaux, ou pour toutes ces raisons réunies, le consommateur marque nettement sa préférence pour les saveurs de sa région. Et on le sait, le client est roi. Il n’y avait donc plus qu’à lui faciliter la vie et à ouvrir la grande distribution aux petits producteurs. Ce n’est pourtant pas si simple…

Utiliser les magasins qui existaient déjà

« Nous cherchions des vecteurs pour proposer les productions locales à un public large, explique Marc Vanbergen, responsable de l’asbl Promogest, émanation de la Province de Liège. On évoquait des coopératives, des magasins spécialisés… Plutôt que de créer une nouvelle structure, je préférais m’appuyer sur ce qui existait déjà : les grandes surfaces. »

Toute nouvelle idée doit être pensée, malaxée, digérée avant d’être concrétisée : celle-ci a connu 9 mois de gestation.

promogest 1350 000 clients hebdomadaires

C’est l’Hyper Carrefour de Herstal (Liège) qui, le premier, a tenté l’expérience. Durant une semaine, une dizaine de petits producteurs locaux sont venus présenter leurs créations aux clients. Au terme de l’essai, aucune hésitation : l’Hyper Carrefour accueillait ces nouveaux fournisseurs. Aujourd’hui, ils sont une centaine à offrir à la vente un bon millier de références. Café, épices, chocolat, fromages, salaisons, confiseries, fruits, légumes, plats préparés, alcools, vins… habitent les rayons « produits du terroir » d’une soixantaine de magasins Carrefour Hyper, Carrefour Market, Carrefour-Groupe Mestdagh, Cora, Intermarché, Delhaize et AD Delhaize, Makro,depuis peu : ce qui représente 350.000 clients hebdomadaires !

Pour en arriver là, Promogest a dû inventer la roue et se parer tout à la fois du costume de grand organisateur et de grossiste.

Il lui a fallu lister les producteurs locaux, les prospecter, promouvoir leurs produits auprès des grandes surfaces, inviter les chefs d’entreprise à proposer leurs produits à un plus large panel de consommateurs, les informer des obligations légales, les épauler dans les différentes démarches nécessaires… Pour entrer en grandes surfaces, il faut montrer patte blanche : détenir les autorisations de l’AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité Alimentaire) ; présenter la valeur nutritionnelle des produits, traduire tous leurs ingrédients en néerlandais et en allemand, obtenir des codes-barres pour chaque article et tous ses conditionnements, prévoir emballages, étiquettes…

promogest 9Promogest joue le grossiste

Si les grandes surfaces ont accepté de jouer le jeu, c’est aussi parce Promogest joue le rôle de grossiste des producteurs locaux. Le supermarché n’a pas besoin de multiplier les réceptions de petites quantités de produits. Promogest est son interlocutrice directe. Elle gère les commandes, rassemble les produits, contrôle les quantités commandées, assure les livraisons selon les désidératas des magasins et dans un rayon de 50 km autour de l’exploitation. Elle gère la facturation ainsi que le paiement des producteurs qui, il faut le préciser, fixent le prix de leurs produits.

Un produit local n’est pas plus cher qu’un industrielAndré Denis

« La position de la Province est clair : il faut un juste prix tout en cherchant à développer un commerce équitable, local et de saison, souligne André Denis, député libéral en charge de l’Agriculture et de l’Environnement. Un produit local n’est pas plus cher qu’un produit de type industriel. En revanche, il est assurément meilleur puisqu’il est vierge de tout conservateur, qu’il contient moins d’additifs et de colorants artificiels. En consommant et en achetant local, que ce soit en grande surface ou dans un magasin fermier, nous aidons un petit producteur à se développer, nous aidons l’économie locale, nous permettons à de petites exploitations d’exister, de s’agrandir, d’engager du personnel et donc, nous aidons des personnes, de manière directe et indirecte, à avoir un travail. »

 

 

Exporter dans les pays limitrophes

Promogest 5Promogest compte encore doper le nombre de producteurs qui la rejoignent avec leurs produits qui gagnent tous à être connus. Mais elle veut aussi promouvoir les produits d’appellation d’origine protégée, comme les fromages de Herve qui eux, ne sont pas barrés par le rayon de 50 km autour de l’exploitation. On songe même à de l’exportation vers la Hollande, l’Allemagne,  dans un premier temps. Promogest envisage toutes les difficultés à lever…

 

Contacts

Promogest

Province de Liège – Agriculture
Rue de Huy, 123 – 4300 Waremme
Tél: 019/69 66 86 – Fax: Fax 019/69 66 99
services.agricoles@provincedeliege.be