Skip to content

Si les vergers ne couvraient pas depuis des siècles les pentes douces du Pays de Herve, les fermiers locaux n’auraient pas eu à se demander comment préserver ces tombereaux de fruits dont Mère nature les gratifiait. Ils n’auraient sans doute pas songé à les faire cuire dans des chaudrons en cuivre, à les presser et à en faire du sirop !

Tous les agriculteurs s’adonnaient à la fabrication du sirop, mais Clément Meurens, lui, s’est montré fine mouche lorsqu’en 1902, il a décidé d’industrialiser le procédé. « Trois éléments allaient permettre de traiter des quantités bien plus grandes de fruits, raconte Bernard, son arrière-petit-fils : l’électricité, la cuisson à la vapeur et les presses hydrauliques. »

Clément Meurens installe sa siroperie en face de la gare d’Aubel et près de la ligne de chemin de fer : on n’évoque pas encore la logistique mais il a stratégiquement choisi son implantation pour recevoir plus aisément ses matières premières et écouler sa production.

Le vrai sirop de Liège

Les fruits proviennent des alentours d’Aubel, d’Oupeye, Hermée… Clément Meurens développe le Pomona, un sirop issu du mélange de betteraves sucrières et de jus concentré de pommes. Puis, vient le « Poiret », une tartinade qui associe la pomme et la poire, avec de l’abricot, de la framboise, du pruneau… Mais c’est après la guerre que le produit phare de la maison Meurens deviendra une marque déposée. C’est le  «Vrai sirop de Liège ». « Il a demandé à Jean-Léon Huens, un dessinateur bruxellois très en vue à l’époque, de donner une identité visuelle au Vrai sirop de Liège. Les poiriers en fleurs figurent toujours sur nos emballages aujourd’hui ! »

2a-Advertising-in-the-fifties

Très vite, Meurens a exporté dans les pays limitrophes. Mais l’usine ne tourne pas toute l’année alors, dans les années ’50, Meurens travaille d’autres fruits: des figues, raisins, pruneaux, dattes… qui donnent du jus concentré et des purées de fruits. Ce sont des ingrédients pour les smoothies, des bases pour des gâteaux, des biscuits, des barres de céréales : un autre marché que Meurens développe vers Israël, l’Italie, la Suisse, Singapour…

poiret

Les dattes ne devaient durer qu’un temps

Lorsque le gouvernement belge a alloué des primes pour abattre les vergers, dans les années ’60, il s’en est suivi une pénurie de poires. Chez Meurens, on a remplacé les poires par les dattes. « Ça ne devait durer que quelques mois. Mais le goût a séduit les clients et les dattes font désormais partie de la recette du « Vrai Sirop de Liège ».

« Un de nos clients anglais revend nos produits en Malaisie, en Inde, à Dubaï… Pour gagner de nouveaux marchés dans les pays musulmans, il a besoin de certifier que ce qu’il vend est halal. Nous avions cette certification, nous avons juste demandé à la renouveler… 

»Tous nos produits ont toujours été halal et même casher ! « Halal » signifie simplement « autorisé par le Coran » ! Or qu’y a-t-il dedans ? Des fruits et du sucre. Il faut 7 kilos de fruits pour faire 1 kilo de sirop. Nous ajoutons du sucre mais il y a aussi du sirop sans sucre ajouté. Rien d’autres, aucun additif ! Rien d’interdit ni par le Coran, ni par la Torah ! Nous avons demandé la certification « halal » parce qu’elle nous permet, et qu’elle permet à nos clients, d’écouler nos produits auprès de consommateurs musulmans : c’est une motivation purement économique.»

scandale

500 000 € de promo

Mais certains ont monté l’affaire en épingle. « On a été jusqu’à m’accuser de financer le terrorisme ! Comme si les gens qui disent ça ne roulaient pas avec du pétrole arabe !  On a parlé de ce prétendu « scandale » partout. Le résultat, c’est que nos produits sont maintenant connus dans le monde ! Nous n’aurions jamais pu nous offrir une telle campagne publicitaire. Si nous avions dû financer tous les articles qui nous ont été consacrés, nous aurions dû débourser plus de 500 000€ ! »Peut-être qu’ainsi, la recette de nos réputés boulets à la liégeoise, dont la sauce doit sa saveur au sirop, ont-ils faits d’autres adeptes. Si vous ne saviez pas comment les préparer, le site internet de Meurens vous l’explique. Il vous donne aussi d’autres idées culinaires car le sirop se marie avec des fromages, de la viande, des crêpes…

Contact :

Siroperie Meurens sa

Rue de la Kan 2, 4880 Aubel

Tél: +32 87 32 27 20

www.sirop-de-liege.com/FR