Skip to content
actualités

Le Gouvernement wallon a choisi Seraing (autour d’ArcelorMittal – Liège), Sambreville (autour de Saint-Gobain), Charleroi (autour de Caterpillar) et Frameries (autour de Doosan), pour dessiner des zones franches où le précompte immobilier sera réduit de 25% pendant deux ans.

C’est un coup de pouce de la Wallonie aux entreprises installées dans des zones particulièrement touchées par les restructurations ces dernières années.

« Le gouvernement fédéral a décidé d’autoriser les régions à déterminer des zones franches où le précompte professionnel est réduit pendant une durée de deux ans, dans un territoire défini. Cette zone est de 40 km par rapport à l’épicentre qui, pour le bassin liégeois, est ArcelorMittal », précise Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l’Économie.

Toutes les nouvelles entreprises pourront en bénéficier.

« Qu’il s’agisse de petites, de moyennes ou de grandes entreprises, tant qu’elles sont dans des activités économiques ou des zones en réhabilitation comme des SAR » (Sites à réaménager), assure-t-il.

« Ça ne vaut que pour les nouveaux engagements et pas pour ceux existant. C’est donc une manière de faire de la discrimination positive pour les entreprises dans ces régions afin de les inciter à participer à la lutte contre le chômage », poursuit Jean-Claude Marcourt.

Les autres zones en Wallonie sont Sambreville (autour de Saint-Gobain), Charleroi (autour de Caterpillar) et Frameries (autour de Doosan).