Skip to content
actualités

Son produit Makala (beignet) est destiné à prévenir les incapacités temporaires ou permanentes de la population à faible revenu. Makala favorise le paiement des primes et le règlement des sinistres via Orange.

En contrepartie des primes mensuelles de  (1,52 euro), l’assuré est couvert en cas de perte de revenus due à une incapacité temporaire. Il bénéficie aussi d’une assistance personnelle ou d’une couverture des dépenses du ménage lorsqu’il s’agit d’une incapacité permanente.

L’objectif, d’après les prévisions du groupe camerounais, est d’atteindre 30 000 personnes dès la première année pour un chiffre d’affaires de 150 millions de F CFA, qui devrait doubler à la troisième année.

Particuliers

Activa veut ainsi densifier le marché des particuliers. Le taux de pénétration de l’assurance individuelle au sein de la population camerounaise est marginal tandis que celui de la téléphonie mobile se situant au-dessus de 70 %, la marge de progression est considérable, selon Activa qui n’exclut pas d’exporter le produit dans ses filiales si l’essai camerounais s’avère concluant.

« La structure de notre portefeuille est constituée de 15 % des risques de particuliers, contre 85 % des risques d’entreprises. Avec une croissance de deux points par an, nous pensons porter les risques de particuliers à 30-40 % dans les années à venir », a indiqué le 1er décembre Richard Lowé, le PDG du groupe camerounais d’assurance.

Au Cameroun, les branches vie et non vie du groupe Activa ont réalisé un chiffre d’affaires de 36,28 millions d’euros en 2014.

http://www.jeuneafrique.com/284017/economie/activa-prend-pied-dans-la-micro-assurance-mobile-au-cameroun/